Dimanche 28 Octobre :

Passage à l’heure d’hiver / grève de la SNCF et d’ Air France / Marathon de Toulouse . Il fait 0°C et nous avons tous rendez-vous à 9h à l’aéroport …

Par miracle tout le monde est à l’heure, avec  300 kg de bagages, nos passeports, on pense avoir fait le plus dur…  mais c’ est sans compter sur ISA … Il parait qu’on l’appelle « le chat noir » mais CA, nous ne l’avons appris qu’ après !

Son billet n’a jamais été confirmé, donc elle n’a pas de place réservée dans cet avion et nous le découvrons au guichet au moment d’ enregistrer… Douche froide .

Le temps de reprendre nos esprits et de réaliser ce qui se passe, tout est mis en œuvre pour trouver une solution :

Le temps presse et les hôtesses censées être en grève ne sont pas très conciliantes, les minutes passent et tout ce qu’on nous propose est hors de prix pour le jour même …

Grâce à un passager anonyme à qui l’on doit une fière chandelle, nous avons débloqué la situation en trouvant un vol mercredi soir avec la RAM, arrivée 2h du mat à Dakar !

Ouf ! on peut partir tranquille en se promettant de se retrouver dans quelques jours … et en espérant que tout se passe bien cette fois .

Ceci donne le ton tout de suite, cette mission est toujours une aventure pleine de rebondissements et ces montées d’ adrénaline, sont notre carburant pour avancer .

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :