Bilan de la mission

 

Comme chaque année, le voyage n’aura pas été de tout repos et les rencontres et l’émotion qui en découlent ont été au rendez-vous, ne laissant personne indifférent. Nous avons pu revoir tout nos amis de l’association Pro Sénégal et constater non sans surprise l’avancement de leurs projets. Aliou est sur-motivé pour ouvrir un magasin d’optique social, Cumba est toujours aussi accueillante, les assistantes en audioprothèse sont ponctuelles, les responsables du bon déroulement des consultations sont toujours aussi souriants et disponibles. Après une réunion de rentrée permettant à chacun de bien connaitre son rôle et les missions à accomplir, nous sommes tous prêts à commencer.

Nous sommes donc cette année :

– 4 opticiens diplômés qui se sont relayés entre les examens de vue, le choix des lunettes, la délivrance de ces dernières ainsi que la formation d’Aliou,

– 3 audioprothésistes qui se sont partagés le temps entre la fabrication des embouts (2 postes cette année), les examens de l’audition, l’adaptation des appareils et la formation de Diarra aux bases de ce métier et de Mariama à la conception des embouts,

– 1 aide soignante qui a effectué des pansements notamment pour les circoncisions, des soins de premiers secours dont elle a su s’occuper et qui a aussi donné un coup de main aux opticiens,

– 1 photographe qui a pris le soin de faire partager aux yeux de tous ce que nous vivons là-bas. Elle s’est aussi donnée aux joies de l’optique, ses petites mains ont su répondre aux attentes des patients pour le choix des montures.

– Titouan, dit Titou, fils de Marie et Jeff, 8ans révolus sur place, écolier à ses heures, footballeur en herbe et plus que tout, volontaire pour tout apprentissage de la vie.

Côté résultats, la mission a été réussie car l’ensemble des patients venus consulter ont été pris en charge et, si besoin, équipés. Les organisateurs, à savoir l’association Pro Sénégal, sont très satisfaits et n’ont qu’une chose en tête, ouvrir le magasin d’optique.

Pour ce faire, nous avons acheminé des machines pour tailler les verres, mesurer leur correction et examiner la vue des patients. Ces machines coûtent chères et nous sommes très fiers de les avoir acheminées sans encombres. En ce qui concerne la formation d’Aliou, nous avons effectué une formation de base qui lui permet aujourd’hui de savoir mesurer la vue, adapter une correction préalablement mesurée et choisir une monture adaptatée. Nous lui confions donc le stock de 2500 lunettes d’occasion et 500 montures neuves et le soin de mettre en place les machines qu’il pourra utiliser librement. En ce qui concerne le taillage des verres, il ne pourra pour l’instant pas le faire, une opticienne viendra courant de l’année le former et nous nous occuperons du reste l’année prochaine. Nous sommes très heureux de donner une chance à ce jeune homme d’avoir un travail. L’ouverture du magasin est soumis à un contrôle comptable et le côté social du magasin ne doit en freiner la rentabilité, c’est à dire qu’ Aliou doit pouvoir louer les locaux, payer les frais et se dégager un salaire tout seul !

Enregistrer


 Posted by at 14 h 04 min

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(Si vous voulez être connu)

(Si vous voulez être contacté)