Pour la deuxième année consécutive et pour leur plus grand plaisir, les équipes d’Humanitaire M’Boro ont reçu le soutien appuyé de trois orthophonistes, dont l’action sur le terrain se révèle toujours plus indispensable.

En plus de poursuivre leur travail auprès des éducateurs du centre « Rokku Mi Rokka » qui accueille et encadre quotidiennement les enfants en situation de handicap, le trio a porté main forte aux audioprothésistes, dont la prise en charge des jeunes enfants sourds devenait de plus en plus problématique au fil des missions.
Gaëlle, Anastasia et Frédérique, épaulées par Laura, notre psychologue, ont ainsi éclairé les familles de malentendants nouvellement équipés, sur l’importance d’un soutien familial sans faille dans la rééducation auditive de leur enfant. Des ateliers ludiques ont été dispensés après la mise en place et le premier réglage de leurs appareils auditifs, et l’effet sur nos petits malentendants a été absolument spectaculaire !

Leur travail s’est établi en trois temps :

Rééducation de la perception des sons de l’environnement, en travaillant sur la localisation spatiale d’une source sonore (trouver l’origine d’un son), puis sa discrimination (différenciation entre un son de ballon, de coquillage et de claquement de main).

Travail de la respiration et du souffle, en faisant souffler l’enfant dans un jouet à bulles.

Production de sons, en faisant sentir puis reproduire la vibration générée par les cordes vocales au niveau du cou. Elles se sont pour cela aidées de ballons de baudruche et de feuilles de thé déposées sur un film plastique, qu’elles ont fait entrer en vibration lorsqu’elles produisaient un son. Les nouveaux élèves se sont ensuite entraînés à produire la syllabe « PA » en l’associant à une gestuelle ; ce fut l’occasion pour la plupart d’entre eux d’entendre leur voix pour la première fois.

Les premières mines effrayées se sont alors muées en sourires à faire fondre les glaces du pôle, et l’appréhension de la découverte de l’audition a laissé place à une envie irrépressible de communiquer !

 

Les filles à l’œuvre avec les enfants du centre Rokku Mi Rokka…

 

… et auprès des jeunes malentendants nouvellement appareillés !