Il en a fallu du temps pour poser ces quelques lignes sur tous ce qu’il a été vécu cette fois ci.

C’est avec le goût de la découverte que nous nous lançons dans cette mission. Pas moins de 7 nouvelles têtes, une équipe de 7 femmes et 3 hommes et dieu sait que c’était chouette !

Le voyage forme l’homme. Et même si la destination est toujours la même, qu’elle aventure est celle que d’aider une population dont la culture est différente. Le bonheur est partout, malgré le manque de moyens et c’est avec un immense plaisir que nous sommes accueillis, d’année en année; dans ce beau village de M’Boro. Le suivi nous permet de tisser des liens réels et fort sans quoi nous ne pourrions développer et améliorer nos prises en charges. Je tiens à remercier, au nom de toute l’équipe, tous les gens qui œuvrent de près ou de loin à la réussite de ces missions. Nous sommes dix personnes extrêmement chanceuses de pouvoir évoluer dans un cadre si idéal. Pour tout ça, pour les lignes qui vont suivre et celles qui restent à écrire, merci.

Une nouvelle audio, Chloé, nous a rejoint depuis Nice pour remplacer notre président sur le départ, Jeff. La relève n’est pas facile à prendre tant il avait une place importante dans les missions précédentes. Véritable meneur de troupes, sa bonne humeur inébranlable et son expérience du métier auraient pu nous manquer. Mais c’est sans compter sur Chloé qui a su, dès le premier jour, prendre le train en marche et a su faire oublier rapidement l’absence du dit Jeff. Même si il restera à jamais dans le cœur de ses patients, leur nostalgie ne prend pas le pas sur leur besoin auditif. Chloé a su écouter et répondre aux besoin de tous les patients, toutes les journées durant, sans rechigner à l’effort et avec une curiosité que ses yeux nous laisser percevoir.  En plus des 90 patients appareillés, Chloé s’est occupé du suivi des patients déjà équipé et s’est lancé dans une mission image en prenant photos et vidéos pour nous concocter des souvenirs que nous vous partagerons.

Du côté de l’optique, Nathalie, opticienne fidèle au poste hérite des nouvelles recrues Mélanie, Cathy et Nico qui montrent une volonté à toutes épreuves pour équiper les patients dans le besoin. La bonne nouvelle est que le centre optique fonctionne très bien pendant l’année. Nos amis Khady et Khalifa tiennent la boutique et même si quelques techniques de prises en charge méritent d’être revues, les patients trouvent leur bonheur toute l’année durant. Du coup, les petites mains de cette année pointent, classent, enregistrent les différentes lunettes et leur correction. Nos missionnaires examinent, expliquent et délivrent également des lunettes. Les consultations sont bien organisées et moins chaotiques que les années précédentes. Le travail entreprit par Marie porte ses fruits et même si son énergie manque à l’appel, la mobilisation de tous a su combler son absence.

La consultation en kinésithérapie ne désemplie pas et Bernard, assidue praticien constate avec surprise que les prises en charge par quelques exercices sont suivies par les patients. Les pathologies s’en trouvent souvent améliorées et les patients reviennent souvent le sourire aux lèvres. Une meilleure communication est également faite autour des pratiques et nombreux sont les patients ayant eu un AVC qui poussent la porte de sa consultation. La prise en charge est totalement différente et un accompagnement des familles est indispensable. La solidarité sénégalaise n’est plus à montrer et les parents sont pris à partis pour mobiliser ces patients devenant sédentaires. Le suivi s’avère toutefois primordial et la reconduction de cette pratique est fortement souhaitée.

La grande nouveauté cette année est la prise en charge orthophonique. Et il y a des choses à dire !! Initialement, nos petites nouvelles Anastasia, Fred et Gaëlle sont prévues sur le centre des enfants handicapés de M’Boro. Elles y passeront la semaine avec … et … qui y travaillent pendant l’année. Cette association a été crée par …, luxembourgeois et intervenant chaque année afin que ces enfants puissent avoir une prise en charge adapté. Nos orthophonistes y font de brefs bilans afin d’améliorer surtout les conditions de nutrition de ces enfants.

Une fois la semaine passée, les orthophonistes ont été réquisitionnées en urgence pour des prises en charge de nos patients atteints de surdité. Trois de nos petits patients (4, 8 et 11ans ) n’ont jamais entendu de leur vie, ou presque. Une fois appareillé, ces patients sont jusqu’à présent livrés à eux même alors qu’un apprentissage de la vie sonore est indispensable. Fort de la présence d’orthophonistes, nous avons pu mettre en place une consultation, avec les familles afin de faire un bilan de leur acuité auditive et orienter la prise en charge par des exercices de localisation des sons et de brèves oralisation. Le travail est énorme, l’émotion intense tant les yeux de ses gamins brillent devant leurs premiers retours auditifs. Néanmoins, la route est longue. Nous avons poser la première pierre avec l’appareillage, nous avons trouver le ciment de la rééducation avec la prise en charge orthophonique mais il faut désormais construite une structure pour ces jeunes. La surdité les isole du monde, les familles ne comprennent pas, ils ont peu ou pas d’amis, ils ne vont pas à l’école.

L’objectif de 2017 est la mise en place d’une structure d’accompagnement et de prise en charge de ces jeunes appareillés. Avec des personnes formées, nous pouvons imaginer qu’une classe peut être créée afin d’exercer le sens auditif de ces jeunes patients et leur permettre d’améliorer leur quotidien. Nous n’avons pas encore la prétention d’arriver à les faire parler un jour, mais si nous pouvons améliorer leur localisation des sons, développer l’apprentissage de la phonation afin de créer un support de communication supplémentaire, ce sera beaucoup. C’est écrit noir sur blanc, maintenant tout dépend de nous !

 

 

%d blogueurs aiment cette page :